Mon Inconnue de Hugo Gélin, mon très très préféré film

Tu veux être heureux ? Va voir Mon Inconnue au cinéma.

Hugo Gélin, je l’ai aimé avec le film Comme des frères, mon ancien préféré film. François Civil, je l’ai découvert dans Ce qui nous lie, un magnifique film. Joséphine Japy, je m’en souviens dans Neuilly sa mère. Et Benjamin Lavernhe, je l’admire dans le Goût des merveilles.

Hugo Gélin me fascine, il me donne l’impression d’être de ceux qui comprennent tout. Il me donne l’impression que pour certains, faire des films, c’est facile. Tout coule tellement de source. Tout parait tellement normal. Devant les films de Hugo Gélin, je me dis juste Bien sur, pourquoi faire autrement, c’est comme cela qu’il faut faire. Il me fascine. Il doit avoir une vision du monde et du cinéma assez chouette.

Ce film, Mon Inconnue, j’attends de le voir depuis un bout de temps maintenant. Et quand j’en parle et que l’on me dit “Ouais, ça va juste être une comédie romantique à la française, comme toutes les autres.“, je ne peux que leur répondre : “Non, parce c’est un film de Hugo Gélin.” Et j’avais bien raison. Ce n’est pas qu’une comédie romantique à la française, comme toutes les autres. J’ai eu envie de pleurer, j’ai eu envie de rire plus de fois qu’il n’est possible de le faire devant ce film. Je me suis un peu retenue parce que j’étais au cinéma tout de même, pas toute seule. Mais dès que je vais le revoir (très vite), dans mon petit lit douillet, chez moi, je vais pas me gêner. Ce film fait jaillir tellement d’émotions à la seconde. C’est incroyable. Mais reprenons depuis le début.

Le début. Bon déjà, les premières secondes, tu te demandes si tu t’es pas trompé de salle. C’est un film d’action ça non ? Ah, et puis non, tu découvres la jolie bouille de François Civil en plein milieu de l’écran. Et là, c’est parti. Tu rencontres Raphaël, un jeune garçon un peu trop rêveur, qui fait la connaissance de celle qui va devenir sa femme : Olivia. Ils sont heureux, ils grandissent, Raphaël devient un écrivain à succès. Olivia délaisse sa passion pour Raphaël, Raphaël délaisse Olivia. Et puis, Raphaël se réveille dans un monde dans lequel il n’a jamais rencontré Olivia. Elle n’est pas sa femme. Elle ne le connaît même pas. Il découvre une vie qui n’est pas la sienne, dans laquelle il n’est pas écrivain. Dans laquelle il n’est pas lui même.

Tu te doutes de la suite, il va tout faire pour retrouver sa vie d’avant. Et sa femme.

Et c’est là que tu pourrais te dire : ” Ouais, c’est juste une comédie romantique à la française, comme toutes les autres.”. Et c’est là que je te réponds : (tu connais la suite). En fait, vraiment, c’est un film merveilleux. Il m’a fait gonflé le cœur mille fois. Il est bourré d’émotions, de larmes, de sourires, de poésie et de tendresse. J’ai pleuré autant que j’ai ris. Puis j’ai pleuré à nouveau. Tout est fait pour que ça fonctionne. La caméra, qui retranscrit les sentiments du personnage avec beaucoup de vérité, la bande son, par Sage ou biens d’autres belles mélodies au piano , qui donne toute la profondeur aux jolis moments, la lumière, qui dit tout à elle toute seule, enfin bref. Il faudrait que je regarde ce film encore dix fois pour avoir l’impression de l’avoir vu vraiment (oui oui, je vais le regarder encore dix fois, aucun problème).

Les acteurs sont d’une justesse folle. Félix (Benjamin Lavernhe), incroyable dans son double rôle d’ami/agent, à pleurer de rire, mais pas que. Olivia (Joséphine Japy), jolie fleur un peu perdue mais aussi femme solaire sûre d’elle même. Et Raphaël (François Civil), qui retombe amoureux, avec beaucoup de tendresse et sans beaucoup de maîtrise. Des personnages forts, attachants, vivants, réels.

C’est un film qui tiraille, qui touche, avec beaucoup de profondeur et de poésie. Une vraie caresse pleine de douceur et d’ivresse. Qui expose aussi très bien pourquoi, dans un couple, bien souvent, l’un se sacrifie pour l’autre. Que ce serait-il passé si je n’avais pas sacrifié ma passion pour la sienne ? C’es aussi cela que raconte ce film.

En bref, et avec toute la sincérité du monde, mon film préféré, qui passe en première position sans aucune hésitation. Que je pourrais voir, revoir et revoir encore. Le matin, le soir ou la nuit. Toute seule, pour pouvoir me repasser mes scènes préférées en boucle. Ou accompagnée, pour partager mon bonheur. Qui me fait sourire, pleurer et tellement plus encore.

Et merci Hugo Gélin, pour vos films qui sont de vraies pépites.

En cadeau : la bande son du film, sur Spotify. Profite bien, elle fait briller les yeux.

Bien à toi, 

Elsa

Images : Tirées des affiches du film Mon Inconnue, de Hugo Gélin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *